Des vins rosés, blancs et rouges sont produits dans ces trois domaines, avec un soin qui relève de la passion. Plongée au cœur de la tradition vinicole française.

Il était une fois…

C'est une histoire de vin qui débute comme une histoire d'amour : un jeune ingénieur, Marcel Ott, découvre une terre qui l'inspire, la Provence, à la fin du XIXe siècle, juste après la catastrophe du phylloxéra. Considérant que les nouvelles vignes ne produisent pas de vin digne d'intérêt, il achète des terres et les replante avec des cépages plus nobles afin d'améliorer la qualité des vins produits. C'est cet amour du bon que ses héritiers ont désormais en partage. Au fil des ans, la famille Ott a su développer une collection de vins rosés, blancs et rouges dans ses trois domaines : le Château de Selle, le Clos Mireille et le Château Romassan. Une attention toute particulière a été portée sur leur rosé d'exception, le Cœur de Grain, produit sur les trois domaines.

En 2004, les Domaines Ott rejoignent la Maison de Champagne Louis Roederer, un artisan réputé de grands vins français. Les cousins Christian et Jean-François Ott continuent de gérer les trois domaines. Amoureux de leurs domaines, ils ont choisi de poursuivre l'héritage de Marcel Ott ; ils nous expliquent pourquoi.

• Qu'est-ce qui vous a décidé à prendre la direction des Domaines Ott ? Quelles étaient vos formations, vos expériences antérieures ?

Christian : J'ai obtenu un BTS après avoir suivi une formation en viticulture-œnologie. J'ai toujours vécu sur le Clos Mireille car mon père s'occupait de cette propriété et j'ai, très vite, été passionné par ce métier noble de la terre. Après une expérience bordelaise de 8 mois en 1996, je suis revenu sur l'exploitation familiale et depuis 2008 j'ai repris avec mon cousin Jean-François la direction générale des Domaines Ott*.

Jean-François : Ma formation a été essentiellement commerciale mais avoir été immergé dans la vie des Domaines m'a permis d'aborder de façon naturelle et évidente la partie technique. J'ai d'abord commencé à travailler dans de grandes entreprises de l'industrie agro-alimentaire à des postes essentiellement marketing et commerciaux. Puis je suis « revenu » en juillet 2002 au Château de Selle où la famille avait besoin de quelqu'un pour les vendanges… J'avais prévu de rester 6 mois… mais si le cycle de la vigne dure douze mois, dans ce métier les projets sont sur du long terme et nous avons toujours l'envie de développer de nouveaux projets.

• En quoi vos domaines sont-ils différents de ceux des autres propriétés voisines ?

Christian et J.-F. : Notre arrière-grand-père a toujours souhaité être en harmonie avec la nature en n'employant aucun produit chimique et en produisant des vins de terroir.

Nous continuons depuis cette démarche : analyse des sols pour définir le meilleur cépage par rapport au terrain, équilibrer les sols par des apports de fumure pour donner à la plante tous les oligo-éléments dont elle a besoin  pour maintenir son équilibre et éviter les maladies.

Nos domaines sont aussi différents des autres par le terroir. Notre famille, tout comme nous aujourd'hui, attache une importance toute particulière à la qualité et aux spécificités de chaque terroir sur lesquels nous travaillons.

Ce qui fait notre spécificité, c'est aussi la régularité... depuis 4 générations, nous cultivons la vigne selon des méthodes naturelles dans le respect le plus strict de nos terres pour récolter les raisins de la meilleure qualité qui soit et nous pensons que la viticulture, comme l'agriculture en général, a besoin de régularité, de constance et de patience. Nous travaillons tous les jours en quête permanente d'évolutions qualitatives.

 • Comment pensez-vous l'avenir pour vos domaines ? Quels sont vos axes de développement pour les années à venir ?

Christian et J.-F. : Nous souhaitons continuer la démarche familiale et produire des vins hautement qualitatifs en Provence. Donner toute sa légitimité au rosé de gastronomie bien sûr, mais aussi opérer des sélections parcellaires sur les meilleurs terroirs de Bandol pour les rouges et faire reconnaître encore un peu plus notre Blanc de Blancs du Clos Mireille.

L'avenir de nos domaines passe aussi par la découverte de nouveaux terroirs hyper qualitatifs en Provence et à Bandol. Nous avons repris en 2014 quelque 70 hectares de vignes qui viendront à terme grossir les rangs de nos différentes cuvées.

Plus d'informations

 

 

 

 

Vous êtes adhérent de l'UFE et vous souhaitez découvrir les vins des Domaines d'Ott. Profitez de tarifs privilégiés dans notre rubrique avantages en vous connectant à votre compte adhérent

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait de La Voix de France n° 566 Juin 2017

 

 

Partager cet article