Courrier du Président de l’UFE au Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Courrier du Président de l'UFE au Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
Vous trouverez ci-dessous, pour votre information, le texte du courrier envoyé par François Barry Delongchamps, Président de l’Union des Français de l’étranger à l’attention de Jean-Yves le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères concernant le passe- sanitaire pour les Français de l’étranger.

« Paris, le 20 juillet 2021

Monsieur le Ministre,

J’ai bien pris note des différentes déclarations des autorités françaises au sujet du passe-sanitaire concernant les Français établis hors de France.

Au nom de l’Union des Français de l’Etranger, association représentative et reconnue d’utilité publique, et bien que n’ayant pas été consulté sur ces questions, j’ai l’honneur d’appeler votre attention sur la situation de nos compatriotes résidant à l’étranger à cet égard.

Outre les grandes difficultés qu’ils éprouvent pour se déplacer, nombreux sont ceux qui n’ont pas accès à un vaccin permettant de disposer du passe-sanitaire qui sera nécessaire en France.

Pour résoudre cette difficulté, il conviendrait soit de reconnaitre les vaccins mis localement à la disposition de nos compatriotes par les autorités des pays dans lesquels ils résident, soit de faire en sorte que le réseau diplomatique et consulaire français à l’étranger mette les vaccins appropriés à leur disposition. Les deux options pourraient sans doute se combiner au cas par cas.

Cette première difficulté résolue, les Français de l’étranger devront pouvoir disposer en France d’un passe-sanitaire, ou tout autre document, qui leur confère les mêmes droits que le passe-sanitaire français.

Il ne m’appartient pas d’imaginer toutes les solutions, mais il me paraitrait possible d’envisager la délivrance de ce document en ligne, à la frontière, et dans les postes diplomatiques et consulaires français. Je ne doute pas que les services de l’Etat y travaillent déjà.

Quoiqu’il en soit, il me paraît que des solutions doivent être identifiées et communiquées rapidement. Toute discrimination dont pourraient souffrir nos compatriotes sur le fondement de leur origine, serait en effet sanctionnée par les articles 225-1 et 225-2 du Code pénal.

Je souhaite par conséquent que le Gouvernement trouve les réponses qui permettront ainsi aux Français de l’étranger de se faire vacciner convenablement et de disposer du passe-sanitaire qu’il a lui-même institué.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma haute considération.

 

François BARRY DELONGCHAMPS »

Nos thématiques