[Culture] SHEILA de A à Z dans JE SUIS MUSIQUE

[Culture] SHEILA de A à Z dans JE SUIS MUSIQUE
De l’icône Yéyé claironnant joyeusement « L’école est finie », à la star Disco de « Spacer », on a tous en nous quelque chose de Sheila… Découvrez ou redécouvrez Sheila de A à Z dans JE SUIS MUSIQUE en partenariat avec l’UFE.

Figure populaire incontournable de la variété française et de l’âge d’or de la télévision, recordwoman des ventes de disques en France, l’éternelle battante signe à présent un des meilleurs albums de sa carrière, avec « Venue d’ailleurs », journal intime d’une idole à la fois forte et fragile, ayant traversé la tête haute toutes les joies, mais aussi les rudes épreuves d’une vie de femme et d’artiste. Alors qu’elle fêtera ses 60 ans de carrière les 11 et 12 novembre 2022 à Pleyel, nous lui consacrons, avec toute l’affection et le respect qu’elle mérite, le portait de A à Z de ce numéro…

A comme Annie

Avant d’être Sheila, elle est Annie, son vrai prénom. Annie Yvonne Jeanne Gisèle Chancel est née le 16 aout 1945 à Créteil.

B comme « Bang Bang »

Un des tubes les plus importants de sa carrière à double titre (au moins). Tout d’abord, parce que c’est l’un de ses plus grands succès, adaptation d’une chanson écrite par Sonny Bono en 1966 chantée par Cher, « My Baby Shot Me Down », puis par Nancy Sinatra (entre autres), chantée aussi en italien par Dalida, mais c’est la version de Sheila qui est la plus reprise, par Jacno et Mareva Galanter notamment. C’est aussi celle que François Ozon choisit pour illustrer son court-métrage « Une robe d’été » en 1996, qui la remet au goût du jour. Ensuite, c’est le titre du premier film de Sheila en tant qu’actrice, réalisé par Serge Piolet, dans lequel elle chante notamment « L’heure de la sortie » et « Tu es toujours près de moi ».

C comme Carrère, Claude

Le célèbre producteur découvre Annie Chancel alors accompagnée des Guitares Brothers. Il lui donne le nom de Sheila, également titre de son premier tube, façonne son look de petite fille sage (chemisier blanc, jupe à carreaux et couettes nouées) conforme à des chansons dans lesquelles peuvent s’identifier les adolescentes… D’abord au sein de Philips, puis de sa propre maison de disques Carrère, il lui fait signer un contrat d’exclusivité de 20 ans au bout desquels elle partira, se considérant exploitée et sous pression. Tandis qu’il la préfère en studio ou sur les plateaux TV dans le rôle de la chanteuse populaire, Sheila affiche d’autres ambitions artistiques et rêve plutôt de scène et de concerts.

D comme Disco

Après avoir été l’une des égéries des Yéyé, Sheila disparait aux Etats Unis et revient incognito, métamorphosée en reine du Disco. Elle inscrit avec son groupe SB Devotion une série de tubes qui feront le tour du monde : « Love me Baby » en 1977, puis « Singin’ in the Rain », « Glori, Gloria » mais surtout « Spacer ». Démasquée par ses fans pour sa voix si familière et identifiable même en anglais, elle redevient rapidement Sheila.

Lire la suite

Propos recueillis par Eric Chemouny et Gregory Guyot pour JE SUIS MUSIQUE, le magazine digital de la musique élégante et populaire.
Voir tous les articles

Rendez-vous dès la semaine prochaine pour découvrir un nouvel artiste !

Crédits photos sur le site JE SUIS MUSIQUE

A lire aussi dans le dernier numéro

JSM 34 format UFE 500x374 px (1)
CLARA LUCIANI : L’interview au rythme du cœur – SHEILA : un portrait de A à Z – INDOCHINE : le concert test – HOSHI : l’interview « premières fois » – BON ENTENDEUR : l’interview 100% Musique – MARINA HANDS : l’interview 100% Cinéma – ADRIEN GALLO : le Questionnaire de Proust – JOYCE JONATHAN : l’interview « déshabillez-moi » – GAEL FAURE : l’interview « voyage, voyage » – CLARA YSE : l’interview « à livre ouvert » – ARIANE MOFFATT : l’interview « Comme un garçon » – ANTOINE LE GRAND : l’interview 100% Photo – Exposition dans la Galerie JSM : ANTOINE LE GRAND – DISCO STORY : des prénoms à l’appel
Nos thématiques